Colon droit

Définition

Définition
Le cancer du colon droit est localisée dans la partie droite du colon qui va du caecum à l’angle colique droite.

Capture d’écran 2016-11-11 à 21.42.23

 

Capture d’écran 2016-11-11 à 21.36.03

 

Cette pathologie chirurgicale est traitée avec une hémicolectomie droite.

Il s’agit d’une résection du colon droit ,avec rétablissement de la continuité digestive.

Elle se réalise grâce à une suture ( = anastomose iléo transversee) entre l’intestin grêle distal et le colon transverse

facteurs de Risque

Facteurs de risques cancer colon droit

  • Polypes
  • Entre 60 et 80 % des cancers du côlon se développent sur des tumeurs bénignes précancéreuses : les polypes ou adénomes. La fréquence de ces lésions augmente régulièrement avec l’âge. Selon les observations recueillies lors d’autopsies, 12 % des personnes de moins de 55 ans en sont atteintes.
  • âge

  • Rares avant 40 ans, les cancers du côlon
  • hérédité

  • Globalement, l’existence d’un cancer chez un parent au premier degré multiplierait par deux le risque de cancer.
  • formes familiales

  • Certaines maladies familiales entraînent un risque majeur de cancer du côlon. Il s’agit en particulier de la polypose adénomateuse familiale, qui se caractérise par l’apparition précoce de polypes multiples sur tout le côlon, et du syndrome de Lynch.

    Le développement précoce d’un cancer est inéluctable en cas de polypose familiale

    Dans le syndrome de Lynch, le risque est extrêmement élevé, mais un peu plus tardif. Il est associé une augmentation de la fréquence des cancers de l’endomètre ainsi que, dans une moindre mesure, d’autres cancers (estomac, ovaire, voies urinaires…).

  • maladies inflammatoires de l’intestin

  • L’influence de la maladie de Crohn sur le cancer de côlon est resté longtemps controversée.

    La rectocolite ulcéro-hémorragique est un facteur de risque classique de cancer colorectal. Cependant, le risque est fonction de l’étendue de l’atteinte colique et de son ancienneté

    Aujourd’hui, il semble clair que cette maladie soit, elle aussi, un facteur de risque important lorsqu’elle atteint tout le côlon et qu’elle a débuté en  jeune âge .

  • alimentation

  • D’autres facteurs de risque de cancer du côlon ont été évoqués, tel qu’une alimentation pauvre en fibres et riches en graisse.

Par ailleurs certaines données suggèrent que la prise chronique d’anti-inflammatoires non stéroïdiens pourrait avoir un rôle protecteur. Mais ces facteurs restent très discutés

Traitement Chirurgical

 

Hémicolectomie droite

  • Indications opératoires
  • ◊ Cancer du colon droit : cæcum, colon ascendant, angle colique droite

    Polype colique non résécable par endoscopie

    Maladie de Crohn atteignant l’iléon (intestin grêle terminal)

 

  • VOTRE TITRE
  • L’intervention carcinologique comporte une exérèse emportant la fin de la dernière anse iléale et le colon jusqu’au tiers droit du transverse.

    Il faut réaliser une ligature première des vaisseaux droits coliques supérieurs, coliques moyens, et ileo-caeco-colo-appendiculaires au contact de  l’axe mésentérique supérieur.

    Le rétablissement de continuité est effectué dans le même temps avec anastomose iléo-transverse termino-terminale ou termino-latérale

Capture d’écran 2016-11-11 à 21.57.49

 

  • L’intervention peut être réalisée 
  • soit par une technique traditionnelle  

    soit par laparoscopie (mini invasive,ventre fermé) 

 

L’acte opératoire est  plus long en cœlioscopie qu’en chirurgie ouverte.

La reprise du transit et de l’alimentation est probablement plus rapide après colectomie droite par laparoscopie (cœlioscopie).

La durée d’hospitalisation est vraisemblablement peu différente selon la technique utilisée.

La qualité carcinologique de la résection et la qualité de  vie postopératoire ne sont pas différents pour la laparoscopie (cœlioscopie) et la chirurgie ouverte.

Pour la maladie de Crohn, il existe un bénéfice pariétal et esthétique important lié à l’utilisation de la cœlioscopie à long terme (patients jeunes et interventions itératives).

 

Complications

Complications aprés Hémicolectomie droite

COMPLICATIONS

  • Elles sont rares.
  • Il s’agit d’une chirurgie réalisée fréquemment.
  • La technique, soit par laparoscopie, soit par voie ouverte, est standardisée, sure et fiable.

La fistule anastomotique est complication majeure après résection colique                                      

Le risque de fistule est estimé entre 1% et 3%. Il s’agit d’une fuite de matières à travers la suture colique car la suture n’est pas étanche.

Cette fistule peut entraîner une péritonite post-opératoire, qui impose une ré-intervention en urgence et parfois la confection d’une double stomie à canon de fusil ( anus artificiel ) avec démontage de l’anastomose

Occlusion Intestinale

Une reprise difficile du transit peut rendre nécessaire la réalisation d’un scanner pour éliminer le diagnostique d’occlusion intestinale postopératoire sur bride ou hernie interne (incarcération d’une anse du grêle dans une brèche créée par l’intervention).

L’abcès de parois est  rare après chirurgie laparoscopique 

Autres risques sont inhérents à tout acte de chirurgie abdominale : 1) atteinte/plaie iatrogène  d’un autre organe abdominal 2) hémorragie…

Des anticoagulants sont prescrits pour réduire le risque de phlébite et/ou d’embolie pulmonaire.

 

 

 

Symptômes

Symptômes

Le cancer du colon droit peut se développer pendant une longue période de temps sans qu’aucun signe / symptôme ne se manifeste. Lorsque les symptômes apparaissent, ils sont souvent vagues et peuvent être confondus avec ceux de troubles plus courants. Il est important de consulter un médecin.

  • Symptômes cancer colon droit
  • méléna ou des rectorragies ? présence de sang sur ou dans les selles (de couleur très foncée ou rouge vif)   

    fatigue liée à l’anémie – habituellement à la suite des saignements au niveau de l’intestin

    perte de poids ou alteration état générale   

    diarrhée, constipation ou les deux, en alternance : selles inhabituelles (durant une période prolongée )     

    complication révélatrice de la tumeur du colon droit : 1) occlusion intestinale ou perforation ( complication infectieuse  à type d’abcès périnéoplasique ) 2) foie métastatique               

         

Diagnostique et Bilan Pré Thérapeutique

Le diagnostic du cancer du côlon repose sur la coloscopie qui permet de visualiser la tumeur , de réaliser des biopsies et de rechercher

des lésions synchrones ( du rectum et du côlon gauche )

Le bilan pré thérapeutique d’un cancer du côlon droit doit comporter la recherche
de métastases viscérales par une échographie hépatique et éventuellement un examen scanographique thoraco abdominal.

Le dosage d’ACE est utile pour surveiller l’évolution après traitement.

 

à savoir

 

Renseignements utiles

Colectomie droite

 

Consultation chirurgicale Colectomie Droite

Le chirurgien digestive vous a expliqué les tenants et les aboutissants de la colectomie droite qui est nécessaire dans votre cas
La date opératoire a été fixée .

 

  • colostomie droite = info utile à savoir
  • Un rendez-vous auprès des  anesthésistes a été convenue ( pensez à remplir le questionnaire médical pour nos confreres )

    Une prescription d’ORAL IMPACT vous sera délivrée : à débuter 7 jours avant l’intervention. Cette supplémentation orale est un médicament qui a pour but de diminuer les complications post opératoires, en augmentant votre défenses immunitaires. • En cas de laparotomie,une ceinture de contention abdominale vous sera prescrite (pensez à l’apporter le jour de l’ intervention)

    Un consentement éclairé : à compléter, signer et remettre avant l’hospitalisation.

    Un devis si dépassement d’honoraires: A envoyer à votre mutuelle (entente préalable pour le remboursement ).◦

    Une facture vous sera remise à votre sortie, vous permettant le remboursement par votre mutuelle.

    Un formulaire pour réserver une chambre particulière ou une chambre simple.La chambre particulière ne peut être proposée qu’en fonction des places disponibles.

La veille de l’intervention de Colectomie droite

Vous serez hospitalisé(e) la veille de l’intervention vers 16 heures à la clinique et serez accueilli(e) par le personnel paramédical

  • VOTRE TITRE
  • Nécessité de faire l’entrée administrative au service ADMISSION et après vous  Montez dans le service où vous serez accueilli(e) par l’infirmière.
  • Préciser à l‘infirmière votre souhait d’être transféré(e) secondairement en Maison de convalescence, à la suite de votre hospitalisation, avant de retourner définitivement à votre domicile.
  • Ne pas oublier de vérifier avec elle le numéro de téléphone de la personne de confiance, avec laquelle les chirurgiens pourront s’entretenir.
  • Remettre à l’infirmière votre dossier d’entrée, le consentement éclairé, les résultats d’examens sanguins et morphologiques , la ceinture de contention en cas de laparotomie
  • Visite  des anesthésistes et des chirurgiens
  • Douche antiseptique (entretien avec aide soignante).
  •  Repas le soir, puis à jeun à partir de minuit.
  •  En l’absence de coloscopie pré opératoire, aucune purge, ni lavement ne vous seront proposés
  • Bloc opératoire le lendemain dans la journée.

 

L’intervention de colectomie et votre hospitalisation à la clinique

L’intervention de la colectomie droite dure environ d’1 h 1?2 à 3 heures. Cette intervention s’effectue sous anesthésie générale.
Une rachis anesthésie vous sera proposée : ce sont des injections anesthésiques, directement au niveau de la colonne vertébrale. La rachis anesthésie permet de diminuer toute douleur post opératoire.
Celle-ci est souvent proposée, dans le cas de colectomie droite par laparotomie.

Durant l’intervention, il sera mis en place une perfusion, soit par voie périphérique ou voie centrale, ainsi qu’une sonde urinaire par voie naturale ou sus pubienne ( = nous préférons le cystocath chez les hommes )

  • Colostomie droitePostopératoire
  • En post opératoire, vous serez réveillé(e) en salle de réveil, puis secondairement transféré(e) : dans le service de chirurgie ou dans le service de soins intensifs chirurgicales .

    Votre passage en soins intensif sera déterminé par le chirurgien et l’anesthésiste : ce séjour permet de réaliser une meilleure surveillance, et ainsi régler, au plus tôt, une éventuelle complication. Vous serez donc sous surveillance monitoring (pouls, tension, rythme cardiaque, température, diurèse et bilan).

    Concernant l’information des familles, sachez que le chirurgien  est à votre disposition le soir après la consultation tous les après-midi. 

    Le soir de votre intervention, vous resterez à jeun, avec des médicaments, contre la douleur, administrés par voie veineuse et/ou par rachis anesthésie

 

Les jours suivants, après accord du chirurgien, vous serez, transféré(e) soit dans votre chambre seule( ou double ).
L’alimentation s’effectuera progressivement et les traitements seront administrés par la bouche.
Une prévention des phlébites et protection gastrique sera systématique.

 

Sortie de la Clinique aprés Colectomie droite

En cas de retour à domicile, vous quitterez la clinique, en fin de matinée
Un compte rendu d’hospitalisation ( + compte rendu opératoire ) sera systématiquement adressé à votre médecin traitant et à tous les correspondants ( gastro-entérologue , cancérologue …).

 

  • Sortie de la Clinique 
  • Les ordonnances d’antalgiques et d’ Héparine à bas poids moléculaire ( HBPM ) afin d’éviter toute phlébite secondaire et embolie pulmonaire

    Une ordonnance d’infirmière à domicile, pour les injections d’Héparine et d’éventuels soins locaux.

    Un arrêt de travail vous sera donné si nécessaire.Vous aurez donc à disposition

    Une ceinture de contention, en cas de chirurgie par laparotomie.

    Un rendez-vous avec le chirurgien

    Il vous est recommandé de marcher, d’éviter le port de charge lourde.

    Les douches sont autorisées dès le retour à domicile, en l’absence de soins locaux, au niveau de la paroi.

    Il faudra attendre une quinzaine de jours pour la prise de bains en eau douce ou en piscine.

    En ce qui concerne l’alimentation, il n’y aucun régime particulier à prévoir, mais il est nécessaire d’adapter l’alimentation en fonction du transit à savoir :bonne hydratation, fruits et légumes si constipation ; pâtes et riz si diarrhée.

    En effet, vous aurez le transit perturbé pendant 3 à 4 mois.

  • En cas de transfert en maison de convalescence, tous les documents médicaux seront directement transmis à la structure concernée.

  •  

    En tout état de cause, sachez qu’en cas de chirurgie carcinologique, votre dossier sera présenté et discuté en réunion multidisciplinaire avec chirurgiens,radiologues, gastroentérologues et cancérologues
    En fonction du résultat histologique de la pièce opératoire, une éventuelle chimiothérapie vous sera proposé.

 

 

info  colectomie droite  dr Vincenzo Salsano dernière mise à jour Novembre 2016