Oesophage

Le cancer de l'oesophage

Le cancer de l'œsophage se développe à partir de cellules de l'œsophage.

L'œsophage est situé derrière la trachée et devant la colonne vertébrale. Il s'agit d'un organe à forme de tube musculaire creux qui raccorde la bouche à l'estomac en permettant le passage des aliments solides et liquides. Lorsque l'on avale, les muscles de l'œsophage se contractent de manière à pousser la nourriture vers l'estomac.

On appelle jonction œsophago-gastrique le point de passage entre l'œsophage et l'estomac. Le muscle sphincter inférieure situé à cet endroit s'ouvre pour laisser passer les aliments dans l'estomac. C'est aussi ce sphincter qui empêche normalement l'acide gastrique de remonter dans l'œsophage et de causer des brûlures d'estomac.

 

Le cancer de l'œsophage peut se manifester n'importe où le long de l'œsophage. Il existe deux formes principales de cancer de l'œsophage, selon le type de cellules où il se développe.

  • Le carcinome épidermoïde prend naissance dans les cellules squameuses (épithélium malpighien) qui tapissent l'intérieur du tube œsophagien.

La majorité des cancers de l'œsophage sont des cancers épidermoïdes. Cette forme de cancer touche habituellement la partie supérieure ou médiane de l'œsophage.

  • L'adénocarcinome est issu des cellules glandulaires de la partie inférieure de l'œsophage. Il représente actuellement 20 % des cancers de l'œsophage. Son incidence est en augmentation dans plusieurs pays, dont la France.

 

Avant que le cancer n'apparaisse, les cellules de l'œsophage subissent des modifications, ces cellules devenues anormales sont précancéreuses.

Le seul facteur étiologique bien démontré est l'EBO ou œsophage de Barrett.

Un œsophage de Barrett est une lésion précancéreuse, conséquence de plusieurs années de reflux gastrique. Le reflux se produit lorsque l'acide gastrique remonte dans l'œsophage, provoquant des brûlures (œsophagite).

La plupart des gens souffrant de reflux chronique ne développent pas un œsophage de Barrett (EBO). Par contre, en l'absence de traitement, une personne qui souffre de cette maladie court un risque très élevé de cancer de l'œsophage.

Le traitement est sensiblement le même pour les deux types de cancer de l'oesophage.