Indications à la cholécystectomie

Indications à la  Cholécystectomie :  quand enlever la vésicule ?

Les indications à réaliser la cholécystectomie par laparoscopie (cholécystectomie par cœlioscopie) sont les suivantes :

  • Indications à la cholécystectomie 
  • 1)Lithiase vésiculaire symptomatique (colique hépatique).
  • 2)Lithiase vésiculaire compliquée
  • a)Cholécystite aiguë
  • b)Cholécystite chronique
  • c)Pancréatite due à une migration lithiasique
  • d)Lithiase de la voie biliaire

Lithiase vésiculaire

La lithiase vésiculaire se définit comme la présence de calculs au sein de la vésicule biliaire.

Les femmes sont touchées plus fréquemment.

L’obésité et le diabète favorisent la formations de ces calculs qui sont la plupart du temps composés de cholestérol.
 

La lithiase vésiculaire peut être symptomatique.

Les patients peuvent souffrir de crises douloureuses de colique hépatique, secondaires à la distension de la vésicule en amont d’un calcul situé dans le collet ou dans le canal cystique.

  • La douleur type colique hépatique
  • La douleur est souvent le seul symptôme, mais il peut être accompagnée de nausées et de vomissements.

  • Ce symptôme est parfois nocturne et souvent de début brutal, typiquement après repas copieux (ingestion de graisses ou d’alcool).

  • La douleur est située en dessous des côtes à droite (hypochondre droit) ou au milieu de la partie supérieure du ventre (épigastre).

  • Cette douleur peut bloquer la respiration (inhibition inspiratoire : signe de Murphy spontané) et irradier vers l’omoplate droite ou entre les épaules.

  • La douleur augmente pendant 1 heure environ puis elle se calme.

  • Toute douleur de colique hépatique qui dure plus de 5 heures doit faire redouter une complication Cholécystite, Angiocholite, Pancréatite aiguë!

 

  • à Noter
  • Les crises de coliques hépatiques imposent une consultation médicale  
  • L’examen clinique, un bilan biologique et la réalisation d’une échographie permettent de préciser le diagnostic et de valider l’indication à la cholécystectomie .
  • L’ échographie est fiable pour rechercher des calculs vésiculaires et des signes de complications : cholécystite , migration lithiasique biliaire, pancréatite biliaire

 

Cholécystite aiguë

La cholécystite est une inflammation (infection) de la paroi d’une vésicule contenant des calculs.

On parle alors de cholécystite lithiasique.

Nous distinguons 3 phases :

1) Inflammation et œdème de la vésicule : hydrocholécyste.
2) Infection de la bile (germes intestinaux) : cholécystite suppuré ou pyocholécyste.
3) Nécrose ischémique de la paroi vésiculaire : cholécystite gangréneuse.

  • symptomatologie d’une cholécystite 

    – Fièvre (> 38,5°).

    – Douleur de l’abdomen supérieur droit avec irradiation postérieure et dans la région de l’épaule droite.

    -Nausées et vomissements

Souvent une hospitalisation est nécessaire avec diète et antibiotiques.

Le bilan biologique peut montrer un syndrome inflammatoire comme une augmentation des globules blancs et de la CRP.

 

L’échographie abdominale est l’examen de référence

Elle retrouve une vésicule lithiasique aux parois épaissies, dédoublées et feuilletées. Un épanchement liquidien péri-vésiculaire est fréquent.

La vésicule biliaire en cas de cholécystite peut exceptionnellement se perforer et conduire à une péritonite biliaire.

  • Toute cholécystite aiguë diagnostiquée doit être opérée !
  • si possible entre 48-72 heures du début de la crise douloureuse

L’intervention chirurgicale peut devenir plus délicate en présence de phénomènes inflammatoires du pédicule hépatique et d’accolements avec les organes voisins comme le duodénum ou l’angle colique droit.

Cholécystite Chronique

La cholécystite chronique est secondaire à une succession de cholécystites à bas bruits non traitées par la chirurgie et  refroidies avec des antibiotiques ou de résolution spontanément favorable.

 

 

 

  • L’inflammation chronique peut entrainer :

 

 

Cholécystite chronique scléro-atrophique= La vésicule est de dimension réduite, la paroi est épaissie et moulée sur le calcul

Cholécystite chronique avec parois très fibreuses, siège de dépôts calciques-Vésicule à porcelaine : à risque de transformation maligne : cancer vésiculaire

Fistule bilio-digestive Fistule cholecysto-duodénale; Fistule cholécysto-colique = Cette communication entre la vésicule (ou la voie biliaire) et le tube digestif complique environ 1 à 2 % des cholécystites chroniques. La fistule bilio-digestive est suspectée devant des crises de cholécystites à répétition et la présence d’air dans la voie biliaire (aérobilie).

L’ileus biliaire est une occlusion intestinale liée à la migration d’un calcul biliaire jusqu’à la dernière anse intestinale (valvule iléo caecale bloquée).