Traitement Chirurgical

 Traitement chirurgicale de l’éventration avec pose de prothèse

  • Indications
  • Il faut opérer les éventration de volume croissant, gênantes et surtout douloureuses, annonçant alors souvent la survenue d’un étranglement.

Le traitement des éventrations post-opératoires de la paroi abdominale antérieure consiste à disséquer le sac herniaire, à réintégrer les viscères dans la

cavité abdominale puis à réparer la paroi, avec ou non pose d’une prothèse.

La voie d’abord peut être antérieure (laparotomie) ou intrapéritoneale ( laparoscopie) .

 

Cure d’éventration avec pose de plaque  par laparotomie ( voie antérieure)

  • L’ancienne cicatrice est réséqués.
  • Il s’agit d’une opération nécessitant de vastes décollements, et des dissections étendues. Elle peut durer 1 à 3 heures selon les cas.
  • Les berges musculo-aponévrotiques sont parfaitement disséquées de façon à présenter de chaque côté des tissus sains et solides ( avivement des berges )
  • L’hémostase est méticuleuse pour éviter les hématomes postopératoires.
  • La réparation pariétale est possible grâce à une plaque.
  • La prothèse est placé en rétro musculaire pré fasciale entre le plan péritonéal et le plan aponévrotique selon la technique tension free.
  • Dans certains cas, rares, l’espace entre le péritoine et les muscles est inaccessible ou inutilisable. Il faut alors disposer une plaque double phase dans la cavité péritonéale ( susceptible de ne pas adhérer aux viscères )
  • L’intervention se termine le plus souvent par un drainage aspiratif dans l’espace sous cutané (drain de Redon).
  • Ces prothèses sont parfaitement tolérées par l’organisme et il n’existe pas de phénomène allergique.

Complications cure d’éventration

  • Hématome
  • Récidive
  • Infection de la plaque ( 0,5-1% ) : une fois l’infection installée, le retrait complet de la plaque est nécessaire pour permettre la guérison