complications des hernies et de la chirurgie herniare

Les complications des hernies

L’hernie augmente de dimension et peut devenir gênante et/ou douloureuse si elle n’est traitée.

L’hernie est dite réductible quand l’on peut la réduire (remettre en place) manuellement ou lors de la position couchée.

Hernie incarcérée

Il s’agit d’une hernie non réductible, l’intestin (colôn/intestin grêle) est bloqué à l’extérieur de l’abdomen sans souffrance vasculaire.

Il existe une indication opératoire.

Hernie étranglée

L’intestin reste non seulement bloqué mais il risque aussi de se perforer car la circulation sanguine est compromise.

Pour éviter la nécrose de l’intestin et la conséquente péritonite, il faut opérer immédiatement.

  • à noter
  • L’hernie étranglée est une urgence chirurgicale !

 

Les complications post-operatoires 

apres  cure chirurgicale  des hernies de l’aine

 

  • Toute technique confondue les complications sont peu fréquentes
  • 1) PHLEBITE DU CORDON SPERMATIQUE  avec inflammation testiculaire 8 risque plus élevé dans la hernie inguinoscrotale ( qui est volumineuse et descends dans la bourse )

  • 2) HEMATOME

  • 3) INFECTION SUPERFICIELLE  ( rarissime par voie laparoscopique ou videoscopique)

  •  4) INFECTION PROFONDE qui interesse la plaque >> exceptionnelle >>>  Cette complication conduit à une seconde intervention pour drainer l’abcès et l’ablation dela prothese infectée ( < 0,5 %  chez le patient qui n’est pas porteur de facteur de risque – diabete, prise de AVK ,  immuno-dépression)

  • 5) Complication secondaires à l’anesthésie générale

  • 6) RECIDIVE  :  taux < 1% avec la pose d’une plaque

  • 7) DOULEUR POST OPERATOIRE :  POSSIBLE PARFOIS PROLONGEE 

    L’incidence de douleur chronique postopératoire est moins importante chez les patients opérés par laparoscopie (Eklund A, Montgomery A, Bergkvist L, Rudberg C. Chronic pain 5 years after randomized comparison of laparoscopic and Lichtenstein inguinal hernia repair. Br J Surg 2010;97:600-8 )