Dermolipectomie abdominale

anneau gastrique gastric banding bendaggio gastrico

Présentation

Abdominoplastie : Dermolipectomie abdominale.

L’abdominoplastie ou dermolipectomie abdominale est une intervention chirurgicale destinée à retirer un excès de peau et de graisse de la partie inférieure de l’abdomen et à remettre en tension la musculature de la paroi abdominale.

Cela permet d’obtenir un ventre plus plat et d’affiner la taille. La peau du ventre est redrapée et l’excès de peau est réséqué.

L’ombilic retrouve sa place au milieu du ventre, parfois il doit-être abaissé de 2 à 3 centimètres.

  • Cette opération peut améliorer de manière importante un abdomen distendu.
  • L’abdominoplastie génère une cicatrice définitive dont la longueur est loin d’être négligeable.
  • Cette cicatrice est placée afin de pouvoir être masquée par un maillot de bain ou un slip.

L’examen clinique chirurgical permet d’évaluer l’importance du tablier abdominal – dépassant ou pas le pubis- et de rechercher une diastasis des muscles ou une éventration associée (parfois sur un orifice d’un trocart de coelioscopie) ou une hernie ombilicale ou de la ligne blanche.

Parfois une échographie ou un scanner abdominal peuvent être demandés pour mieux évaluer la topographie et l’importance des défaut pariétaux. Plusieurs photos de face et profil sont prises .

Le chirurgien décidera d’envoyer une demande d’entente préalable au medecin conseil si tous les critères de prise en charge de la sécurité sociale sont retenus.

Il est impératif de corriger tout déficit vitaminique et nutritionnel et d’arreter le tabac au moins 2 mois avant l’intervention pour favorir la bonne cicatrisation et limiter le risque de complications.

Vous serez évalués par notre assistante orthopédiste qui choisira en fonction de la morphologie, de l’activité et de bien d’autres critères relatifs à votre mode de vie du patient, parmi une large gamme, la ceinture de maintien qui conviendra le mieux.

L’intervention n’est réalisée qu’en cas de stabilité ponderale au moins 15 mois après la réalisation d’une chirurgie bariatrique de type sleeve gastrectomie ou gastric by pass – LRYGB.

L’application quotidienne sur l’abdomen d’une crème hydratante – préconisé par certaines équipes – est inutile.

Technique

– Incision cutanée

  • Située juste au-dessus du pubis (12 cm de long environ), au niveau d’une cicatrice horizontale d’une césarienne, elle remonte ensuite vers le sommet des hanches.
  • Parfois, une petite incision verticale médiane est nécessaire.
  • Par ailleurs, une incision sera réalisée autour du nombril.

– Décollement

  • A partir de cette incision, la peau et la graisse sont décollées du plan musculaire, jusqu’au bord inférieur des côtes.

Remise en tension musculaire

  • Si les muscles grands droits de l’abdomen sont écartés, laissant un espace entre eux (diastasis, souvent secondaire aux grossesses et aux variations de poids), ils seront rapprochés sur la ligne médiane, au-dessus et au-dessous du nombril. Ceci a pour effet de recentrer la taille et de redonner du tonus à la paroi abdominale. Dans le même temps, il sera possible de corriger une éventration au niveau du nombril.

– Redrapage cutané

  • L’excédent cutanéo-graisseux est enlevé.
  • Le nombril (resté en place) est fixé après avoir crée un orifice pour son passage.
  • Les sutures sont alors réalisées (en légère tension).

Les complications possibles

  • Hématome.
  • Infection.
    • L’infection est une complication dont la fréquence est de 1%.
  • Nécrose cutanée.
    • Une nécrose de la peau du bas du ventre peut survenir et allonger les délais de cicatrisation. Normalement la cicatrisation primaire est acquise après 10 à 15 jours.
  • Phlébite.
  • Serome.
    • Une activité physique douce (marche) est conseillée mais il faut éviter tout exercice violent durant 6 semaines.
    • L’apparition d’une phlébite (la veine d’une jambe qui se bouche) est prévenue par un lever précoce le lendemain de l’opération et le port de bas de contention des membres inférieurs.
    • Le tabac augmente le risque de complications et ralentit la cicatrisation

Références Bibliographiques

  • Reference 1 : Test1
  • Reference 2 : Test
  • Reference 3 : Test
  • Reference 4 : Test
  • Reference 5 : Test
  • Reference 6 : Test
  • Reference 7 : Test
  • Reference 8 : Test
  • Reference 9 : Test
Share This