IMC

[et_pb_section fb_built= »1″ admin_label= »Hero » _builder_version= »4.6.6″ background_color= »#003bde » use_background_color_gradient= »on » background_color_gradient_start= »#003bde » background_color_gradient_end= »#58d0ff » background_color_gradient_direction= »160deg » module_alignment= »center » custom_padding= »|0px||0px|false|false » bottom_divider_style= »asymmetric3″ bottom_divider_color= »#ffffff »][et_pb_row column_structure= »1_2,1_2″ _builder_version= »4.6.6″ module_alignment= »center » custom_margin= »||||false|false »][et_pb_column type= »1_2″ _builder_version= »4.6.6″ custom_padding= »||| » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_text content_tablet= »

Qu’est-ce que l’IMC

(Indice de Masse Corporelle)

L’IMC est une méthode de classification de poids rapide et efficace.

 » content_phone= »

Qu’est-ce que l’IMC

(Indice de Masse Corporelle)

L’IMC est une méthode de classification de poids rapide et efficace.

 » content_last_edited= »on|phone » _builder_version= »4.6.6″ text_font= »Montserrat|300||||||| » text_font_size= »16px » text_line_height= »2em » header_font= »|||||||| » header_font_size= »40px » header_line_height= »1.4em » background_layout= »dark » max_width= »600px » custom_margin= »||30px| » custom_margin_last_edited= »off|desktop » hover_enabled= »0″ header_font_size_tablet= »30px » header_font_size_phone= »24px » header_font_size_last_edited= »on|desktop » sticky_enabled= »0″]

Qu’est-ce que l’IMC

(Indice de Masse Corporelle)

L’IMC est une méthode de classification de poids rapide et efficace.

[/et_pb_text][et_pb_button button_text= »Prendre Rendez-vous » button_alignment_tablet= »center » button_alignment_phone= »center » button_alignment_last_edited= »on|tablet » _builder_version= »4.6.6″ custom_button= »on » button_text_size= »14px » button_text_color= »#ffffff » button_bg_color= »#003bde » button_border_width= »0px » button_border_radius= »4px » button_letter_spacing= »1px » button_font= »Montserrat|||on||||| » button_icon= »%%92%% » background_layout= »dark » custom_margin= »||| » custom_padding= »16px|40px|16px|40px|true|true » hover_enabled= »0″ button_border_radius_hover= »4px » button_letter_spacing_hover= »1px » button_bg_color_hover= »#0053ef » button_text_size__hover_enabled= »off » button_one_text_size__hover_enabled= »off » button_two_text_size__hover_enabled= »off » button_text_color__hover_enabled= »off » button_one_text_color__hover_enabled= »off » button_two_text_color__hover_enabled= »off » button_border_width__hover_enabled= »off » button_one_border_width__hover_enabled= »off » button_two_border_width__hover_enabled= »off » button_border_color__hover_enabled= »off » button_one_border_color__hover_enabled= »off » button_two_border_color__hover_enabled= »off » button_border_radius__hover_enabled= »on » button_border_radius__hover= »4px » button_one_border_radius__hover_enabled= »off » button_two_border_radius__hover_enabled= »off » button_letter_spacing__hover_enabled= »on » button_letter_spacing__hover= »1px » button_one_letter_spacing__hover_enabled= »off » button_two_letter_spacing__hover_enabled= »off » button_bg_color__hover_enabled= »on » button_bg_color__hover= »#0053ef » button_one_bg_color__hover_enabled= »off » button_two_bg_color__hover_enabled= »off » sticky_enabled= »0″][/et_pb_button][/et_pb_column][et_pb_column type= »1_2″ _builder_version= »3.25″ custom_padding= »||| » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_image src= »http://www.chirurgie-digestive-montpellier.fr/wp-content/uploads/2020/11/5-Blu-rgb.jpg » title_text= »Print » align_tablet= »center » align_phone= » » align_last_edited= »on|desktop » _builder_version= »4.6.6″ custom_margin= »||| » animation_style= »zoom » animation_direction= »bottom » animation_intensity_zoom= »4% » border_radii= »on|15px|15px|15px|15px »][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ custom_padding_last_edited= »on|phone » _builder_version= »4.6.6″ _module_preset= »default » custom_padding_tablet= »0px||0px||false|false » custom_padding_phone= »0px||0px||false|false »][et_pb_row _builder_version= »4.6.6″ _module_preset= »default »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.6.6″ _module_preset= »default »][et_pb_text content_tablet= »

IMC introduction

L’IMC est une mesure de la maigreur ou la corpulence d’une personne basée sur sa taille et son poids, elle a pour objectif de quantifier la masse de tissus. L’IMC est largement utilisé comme un indicateur général pour savoir si la personne est dans son poids de forme par rapport à sa taille. Plus spécifiquement la valeur obtenue est utilisée pour classer les personnes en différentes catégories de poids – sous-poids, poids normal, surpoids, obèse. Ces catégories peuvent varier en fonction de facteurs tels que la zone géographique, l’âge, et peut être subdivisée en sous-catégories comme sous-poids sévère ou très sévère obésité. Etre en sous-poids ou surpoids peut avoir des conséquences graves sur la santé, c’est pourquoi, malgré le fait que l’IMC peut parfois être un outil de mesure imparfait, il reste utile pour décider si davantage d’examens médicaux sont nécessaires. Reférez vous à la table ci-dessous pour prendre connaissance des différentes catégories basées sur l’IMC qui sont utilisées dans notre calculateur.

 

Risques associés au surpoids

Le surpoids augmente les risques d’être confronté à un certain nombre de problèmes de santé. Voici une liste de ces risques :

  • Hypertension artérielle.
  • Niveaux élevés de cholestérol LDL (considéré comme le %22mauvais%22 cholestérol), niveaux bas de
    cholestérol HDL (considéré comme le %22bon%22 cholestérol) et niveaux élevés de triglycérides.
  • Diabéte de type II.
  • Maladie coronarienne.
  • Accident Vasculaire Cérébral.
  • Maladie de la vésicule biliaire.
  • Arthrose.
  • Apnée du sommeil et problèmes respiratoires.
  • Certains types de cancers (endomètre, sein, colon, rein, vésicule biliaire, foie).
  • Mauvaise qualité de vie.
  • Maladie mentales telles que la dépression, l’anxiété ou autres.
  • Douleurs physiques et difficultés dans certaines fonctions physiques.
  • Généralement une augmentation du risque de mortalité par rapport à ceux qui ont un IMC sain.

Comme on peut le voir dans la liste ci-dessus, il y a de nombreuses pathologies, parfois fatales, qui peuvent résulter d’une situation de surpoids. Généralement une personne doit arriver à maintenir son IMC sous le seuil des 25 Kg/m² mais idéalement devrait consulter un spécialiste pour déterminer si elle doit changer ses habitudes pour être en meilleure santé.

Risques associés au sous-poids

Etre en situation de sous-poids présente les risques ci-dessous :

  • Malnutrition, vitamin deficiencies, anemia (lowered ability to carry blood vessels)
  • Osteoporosis, a disease that causes bone weakness, increasing the risk of breaking a bone
  • A decrease in immune function
  • Growth and development issues, particularly in children and teenagers
  • Possible reproductive issues for women due to hormonal imbalances that can disrupt the menstrual cycle. Underweight women also have a higher chance of miscarriage in the first trimester
  • Potential complications as a result of surgery
  • Generally, an increased risk of mortality compared to those with a healthy BMI
  • Malnutrition, carence en vitamines, anémie.
  • Ostéoporose augmentant les risques de fracture.
  • Déficience des fonctions immunitaires.
  • Problèmes de croissance, particulièrement chez les enfants et les adolescents.
  • Problèmes de fertilité chez les femmes dus à des déséquilibres hormonaux qui peuvent dérégler le cycle menstruel. Les femmes en situation de sous-poids ont de plus grandes chances de faire des fausses couches, notamment lors du premier trimestre de grossesse.
  • Généralement une augmentation du risque de mortalité par rapport à ceux qui ont un IMC sain.

Dans certains cas, être en sous-poid peut être le signe de maladies sous-jacentes comme l’anorexie nerveuse qui présente ses propres risques. Consultez un spécialiste si vous pensez que vous, ou l’un de vos proches est en situation de sous-poids particulièrement si les raisons de ce sous-poids ne sont pas évidentes.

Les limites de l’IMC

Bienque l’IMC soit utilisé à grande échelle et reste un indicateur pertinent du poids de forme, il a ses limites. L’IMC n’est qu’un indicateur qui ne prend pas en compte la composition du corps. A cause d’une pluralité des types morphologiques et de la distribution musculaire, osseuse et graisseuse, l’IMC doit être utilisé conjointement avec d’autres mesures et ne doit pas être la seule méthode pour déterminer si la personne est dans son poids de forme.

Chez les adultes :

L’IMC ne peut être totalement précis car il est davantage une mesure de la masse corporelle que de la masse graisseuse. L’IMC peut varier en fonction de l’âge, du sexe, de la masse musculaire, de la maisse graisseuse et du niveau d’activité de l’individu. Par exemple, une personne âgée qui est considérée comme étant dans son poids de forme mais est totalement inactive dans sa vie quotidienne, peut avoir un exces de graisse bien que n’étant pas %22lourde%22. Ce peut être considéré comme malsain alors qu’une personne plus jeune avec une plus grande masse musculaire et un IMC identique sera considérée comme saine. Chez les athlètes, notamment les culturistes qui pourraient être considérés comme en situation de surpoids il est tout à fait possible qu’ils soient dans leur poids de forme. Généralement :

  • Les personnes moins jeunes ont tendance à avoir plus de graisse que les personnes jeunes avec le même IMC.
  • Les femmes ont tendance à avoir plus de graisse que les hommes pour un IMC équivalent.
  • Les personnes musclées et très entrainées comme les athlètes ont des IMC plus élevés.

Chez les enfants et les adolescents :

Les mêmes limitations de la précision de l’IMC pour les adultes peuvent être retrouvée pour les enfants et les adolescents. En outre, la taille, la maturité sexuelle peuvent influencer l’IMC et la masse graisseuse parmis les enfants. L’IMC est un meilleur indicateur d’excès de graisse chez les enfants obèses que chez les enfants simplement en situation de surpoids pour qui l’IMC peut être un indicateur des niveaux de graisse ou de masse sèche (organes, eau, muscles, etc..). Chez les enfants minces la différence d’IMC peut aussi être due à la masse sèche.

Ceci étant dit, l’IMC est un indicateur plutôt pertinent pour 90-95% de la population et peut être utilisé avec efficacité parmi d’autres mesures pour déterminer le poids de forme d’un individu.

Formule de l’IMC

Ci-dessous la formule permettant de calculer l’IMC d’un individu :

IMC = Poids(kg)/Taille²(m)

 » content_phone= »

IMC introduction

L’IMC est une mesure de la maigreur ou la corpulence d’une personne basée sur sa taille et son poids, elle a pour objectif de quantifier la masse de tissus. L’IMC est largement utilisé comme un indicateur général pour savoir si la personne est dans son poids de forme par rapport à sa taille. Plus spécifiquement la valeur obtenue est utilisée pour classer les personnes en différentes catégories de poids – sous-poids, poids normal, surpoids, obèse. Ces catégories peuvent varier en fonction de facteurs tels que la zone géographique, l’âge, et peut être subdivisée en sous-catégories comme sous-poids sévère ou très sévère obésité. Etre en sous-poids ou surpoids peut avoir des conséquences graves sur la santé, c’est pourquoi, malgré le fait que l’IMC peut parfois être un outil de mesure imparfait, il reste utile pour décider si davantage d’examens médicaux sont nécessaires. Reférez vous à la table ci-dessous pour prendre connaissance des différentes catégories basées sur l’IMC qui sont utilisées dans notre calculateur.

Risques associés au surpoids

Le surpoids augmente les risques d’être confronté à un certain nombre de problèmes de santé. Voici une liste de ces risques :

  • Hypertension artérielle.
  • Niveaux élevés de cholestérol LDL (considéré comme le %22mauvais%22 cholestérol), niveaux bas de
    cholestérol HDL (considéré comme le %22bon%22 cholestérol) et niveaux élevés de triglycérides.
  • Diabéte de type II.
  • Maladie coronarienne.
  • Accident Vasculaire Cérébral.
  • Maladie de la vésicule biliaire.
  • Arthrose.
  • Apnée du sommeil et problèmes respiratoires.
  • Certains types de cancers (endomètre, sein, colon, rein, vésicule biliaire, foie).
  • Mauvaise qualité de vie.
  • Maladie mentales telles que la dépression, l’anxiété ou autres.
  • Douleurs physiques et difficultés dans certaines fonctions physiques.
  • Généralement une augmentation du risque de mortalité par rapport à ceux qui ont un IMC sain.

Comme on peut le voir dans la liste ci-dessus, il y a de nombreuses pathologies, parfois fatales, qui peuvent résulter d’une situation de surpoids. Généralement une personne doit arriver à maintenir son IMC sous le seuil des 25 Kg/m² mais idéalement devrait consulter un spécialiste pour déterminer si elle doit changer ses habitudes pour être en meilleure santé.

Risques associés au sous-poids

Etre en situation de sous-poids présente les risques ci-dessous :

  • Malnutrition, vitamin deficiencies, anemia (lowered ability to carry blood vessels)
  • Osteoporosis, a disease that causes bone weakness, increasing the risk of breaking a bone
  • A decrease in immune function
  • Growth and development issues, particularly in children and teenagers
  • Possible reproductive issues for women due to hormonal imbalances that can disrupt the menstrual cycle. Underweight women also have a higher chance of miscarriage in the first trimester
  • Potential complications as a result of surgery
  • Generally, an increased risk of mortality compared to those with a healthy BMI
  • Malnutrition, carence en vitamines, anémie.
  • Ostéoporose augmentant les risques de fracture.
  • Déficience des fonctions immunitaires.
  • Problèmes de croissance, particulièrement chez les enfants et les adolescents.
  • Problèmes de fertilité chez les femmes dus à des déséquilibres hormonaux qui peuvent dérégler le cycle menstruel. Les femmes en situation de sous-poids ont de plus grandes chances de faire des fausses couches, notamment lors du premier trimestre de grossesse.
  • Généralement une augmentation du risque de mortalité par rapport à ceux qui ont un IMC sain.

Dans certains cas, être en sous-poid peut être le signe de maladies sous-jacentes comme l’anorexie nerveuse qui présente ses propres risques. Consultez un spécialiste si vous pensez que vous, ou l’un de vos proches est en situation de sous-poids particulièrement si les raisons de ce sous-poids ne sont pas évidentes.

Les limites de l’IMC

Bienque l’IMC soit utilisé à grande échelle et reste un indicateur pertinent du poids de forme, il a ses limites. L’IMC n’est qu’un indicateur qui ne prend pas en compte la composition du corps. A cause d’une pluralité des types morphologiques et de la distribution musculaire, osseuse et graisseuse, l’IMC doit être utilisé conjointement avec d’autres mesures et ne doit pas être la seule méthode pour déterminer si la personne est dans son poids de forme.

Chez les adultes :

L’IMC ne peut être totalement précis car il est davantage une mesure de la masse corporelle que de la masse graisseuse. L’IMC peut varier en fonction de l’âge, du sexe, de la masse musculaire, de la maisse graisseuse et du niveau d’activité de l’individu. Par exemple, une personne âgée qui est considérée comme étant dans son poids de forme mais est totalement inactive dans sa vie quotidienne, peut avoir un exces de graisse bien que n’étant pas %22lourde%22. Ce peut être considéré comme malsain alors qu’une personne plus jeune avec une plus grande masse musculaire et un IMC identique sera considérée comme saine. Chez les athlètes, notamment les culturistes qui pourraient être considérés comme en situation de surpoids il est tout à fait possible qu’ils soient dans leur poids de forme. Généralement :

  • Les personnes moins jeunes ont tendance à avoir plus de graisse que les personnes jeunes avec le même IMC.
  • Les femmes ont tendance à avoir plus de graisse que les hommes pour un IMC équivalent.
  • Les personnes musclées et très entrainées comme les athlètes ont des IMC plus élevés.

Chez les enfants et les adolescents :

Les mêmes limitations de la précision de l’IMC pour les adultes peuvent être retrouvée pour les enfants et les adolescents. En outre, la taille, la maturité sexuelle peuvent influencer l’IMC et la masse graisseuse parmis les enfants. L’IMC est un meilleur indicateur d’excès de graisse chez les enfants obèses que chez les enfants simplement en situation de surpoids pour qui l’IMC peut être un indicateur des niveaux de graisse ou de masse sèche (organes, eau, muscles, etc..). Chez les enfants minces la différence d’IMC peut aussi être due à la masse sèche.

Ceci étant dit, l’IMC est un indicateur plutôt pertinent pour 90-95% de la population et peut être utilisé avec efficacité parmi d’autres mesures pour déterminer le poids de forme d’un individu.

Formule de l’IMC

Ci-dessous la formule permettant de calculer l’IMC d’un individu :

IMC = Poids(kg)/Taille²(m)

 

 » content_last_edited= »on|phone » _builder_version= »4.6.6″ _module_preset= »default » text_font= »Open Sans|||||||| » header_font= »Open Sans|||||||| » hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″]

IMC introduction

L’IMC est une mesure de la maigreur ou la corpulence d’une personne basée sur sa taille et son poids, elle a pour objectif de quantifier la masse de tissus. L’IMC est largement utilisé comme un indicateur général pour savoir si la personne est dans son poids de forme par rapport à sa taille. Plus spécifiquement la valeur obtenue est utilisée pour classer les personnes en différentes catégories de poids – sous-poids, poids normal, surpoids, obèse. Ces catégories peuvent varier en fonction de facteurs tels que la zone géographique, l’âge, et peut être subdivisée en sous-catégories comme sous-poids sévère ou très sévère obésité. Etre en sous-poids ou surpoids peut avoir des conséquences graves sur la santé, c’est pourquoi, malgré le fait que l’IMC peut parfois être un outil de mesure imparfait, il reste utile pour décider si davantage d’examens médicaux sont nécessaires. Reférez vous à la table ci-dessous pour prendre connaissance des différentes catégories basées sur l’IMC qui sont utilisées dans notre calculateur.

Risques associés au surpoids

Le surpoids augmente les risques d’être confronté à un certain nombre de problèmes de santé. Voici une liste de ces risques :

  • Hypertension artérielle.
  • Niveaux élevés de cholestérol LDL (considéré comme le « mauvais » cholestérol), niveaux bas de
    cholestérol HDL (considéré comme le « bon » cholestérol) et niveaux élevés de triglycérides.
  • Diabéte de type II.
  • Maladie coronarienne.
  • Accident Vasculaire Cérébral.
  • Maladie de la vésicule biliaire.
  • Arthrose.
  • Apnée du sommeil et problèmes respiratoires.
  • Certains types de cancers (endomètre, sein, colon, rein, vésicule biliaire, foie).
  • Mauvaise qualité de vie.
  • Maladie mentales telles que la dépression, l’anxiété ou autres.
  • Douleurs physiques et difficultés dans certaines fonctions physiques.
  • Généralement une augmentation du risque de mortalité par rapport à ceux qui ont un IMC sain.

Comme on peut le voir dans la liste ci-dessus, il y a de nombreuses pathologies, parfois fatales, qui peuvent résulter d’une situation de surpoids. Généralement une personne doit arriver à maintenir son IMC sous le seuil des 25 Kg/m² mais idéalement devrait consulter un spécialiste pour déterminer si elle doit changer ses habitudes pour être en meilleure santé.

Risques associés au sous-poids

Etre en situation de sous-poids présente les risques ci-dessous :

  • Malnutrition, vitamin deficiencies, anemia (lowered ability to carry blood vessels)
  • Osteoporosis, a disease that causes bone weakness, increasing the risk of breaking a bone
  • A decrease in immune function
  • Growth and development issues, particularly in children and teenagers
  • Possible reproductive issues for women due to hormonal imbalances that can disrupt the menstrual cycle. Underweight women also have a higher chance of miscarriage in the first trimester
  • Potential complications as a result of surgery
  • Generally, an increased risk of mortality compared to those with a healthy BMI
  • Malnutrition, carence en vitamines, anémie.
  • Ostéoporose augmentant les risques de fracture.
  • Déficience des fonctions immunitaires.
  • Problèmes de croissance, particulièrement chez les enfants et les adolescents.
  • Problèmes de fertilité chez les femmes dus à des déséquilibres hormonaux qui peuvent dérégler le cycle menstruel. Les femmes en situation de sous-poids ont de plus grandes chances de faire des fausses couches, notamment lors du premier trimestre de grossesse.
  • Généralement une augmentation du risque de mortalité par rapport à ceux qui ont un IMC sain.

Dans certains cas, être en sous-poid peut être le signe de maladies sous-jacentes comme l’anorexie nerveuse qui présente ses propres risques. Consultez un spécialiste si vous pensez que vous, ou l’un de vos proches est en situation de sous-poids particulièrement si les raisons de ce sous-poids ne sont pas évidentes.

Les limites de l’IMC

Bienque l’IMC soit utilisé à grande échelle et reste un indicateur pertinent du poids de forme, il a ses limites. L’IMC n’est qu’un indicateur qui ne prend pas en compte la composition du corps. A cause d’une pluralité des types morphologiques et de la distribution musculaire, osseuse et graisseuse, l’IMC doit être utilisé conjointement avec d’autres mesures et ne doit pas être la seule méthode pour déterminer si la personne est dans son poids de forme.

Chez les adultes :

L’IMC ne peut être totalement précis car il est davantage une mesure de la masse corporelle que de la masse graisseuse. L’IMC peut varier en fonction de l’âge, du sexe, de la masse musculaire, de la maisse graisseuse et du niveau d’activité de l’individu. Par exemple, une personne âgée qui est considérée comme étant dans son poids de forme mais est totalement inactive dans sa vie quotidienne, peut avoir un exces de graisse bien que n’étant pas « lourde ». Ce peut être considéré comme malsain alors qu’une personne plus jeune avec une plus grande masse musculaire et un IMC identique sera considérée comme saine. Chez les athlètes, notamment les culturistes qui pourraient être considérés comme en situation de surpoids il est tout à fait possible qu’ils soient dans leur poids de forme. Généralement :

  • Les personnes moins jeunes ont tendance à avoir plus de graisse que les personnes jeunes avec le même IMC.
  • Les femmes ont tendance à avoir plus de graisse que les hommes pour un IMC équivalent.
  • Les personnes musclées et très entrainées comme les athlètes ont des IMC plus élevés.

Chez les enfants et les adolescents :

Les mêmes limitations de la précision de l’IMC pour les adultes peuvent être retrouvée pour les enfants et les adolescents. En outre, la taille, la maturité sexuelle peuvent influencer l’IMC et la masse graisseuse parmis les enfants. L’IMC est un meilleur indicateur d’excès de graisse chez les enfants obèses que chez les enfants simplement en situation de surpoids pour qui l’IMC peut être un indicateur des niveaux de graisse ou de masse sèche (organes, eau, muscles, etc..). Chez les enfants minces la différence d’IMC peut aussi être due à la masse sèche.

Ceci étant dit, l’IMC est un indicateur plutôt pertinent pour 90-95% de la population et peut être utilisé avec efficacité parmi d’autres mesures pour déterminer le poids de forme d’un individu.

Formule de l’IMC

Ci-dessous la formule permettant de calculer l’IMC d’un individu :

IMC = Poids(kg)/Taille²(m)

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ custom_padding_last_edited= »on|phone » prev_background_color= »#ffffff » next_background_color= »#ffffff » admin_label= »Testimonials » _builder_version= »4.6.6″ background_color= »#f7f8fc » background_image= »http://www.chirurgie-digestive-montpellier.fr/wp-content/uploads/2020/11/insurance-02.png » background_size= »initial » background_position= »center_right » custom_padding= »||||false|false » custom_padding_tablet= »17px||17px||true|false » custom_padding_phone= »0px||0px||true|false » top_divider_style= »asymmetric3″ top_divider_height= »40% » top_divider_repeat= »0.8x » top_divider_flip= »horizontal|vertical » bottom_divider_style= »asymmetric3″ bottom_divider_height= »30% » bottom_divider_height_tablet= »180px » bottom_divider_height_phone= »110px » bottom_divider_height_last_edited= »on|phone »][et_pb_row _builder_version= »4.6.6″ _module_preset= »default »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.6.6″ _module_preset= »default »][et_pb_toggle title= »Références Bibliographiques » open_toggle_text_color= »#000000″ open_toggle_background_color= »#cee3f3″ closed_toggle_background_color= »#cee3f3″ icon_color= »#0c71c3″ title_tablet= »Références Bibliographiques » title_phone= »Références Bibliographiques » title_last_edited= »on|desktop » content_tablet= » » content_phone= » » content_last_edited= »on|phone » _builder_version= »4.6.6″ _module_preset= »default » title_text_color= »#000000″ title_level= »h3″ title_font= »Open Sans|||||||| » title_text_align= »left » title_font_size= »20px » closed_title_font= »Open Sans|||||||| » closed_title_font_size= »20px » closed_title_line_height= »1em » body_text_color= »#000000″ background_color= »rgba(12,113,195,0.12) » text_orientation= »left » module_alignment= »left » custom_margin= »-4px||||| » custom_padding= »||||false|false » title_font_size_tablet= » » title_font_size_phone= »15px » title_font_size_last_edited= »on|phone » border_radii= »on|10px|10px|10px|10px » border_width_all= »0px » border_color_all= »#000000″ global_module= »2729″ saved_tabs= »all »]

  • Reference 1 : Test1
  • Reference 2 : Test
  • Reference 3 : Test
  • Reference 4 : Test
  • Reference 5 : Test
  • Reference 6 : Test
  • Reference 7 : Test
  • Reference 8 : Test
  • Reference 9 : Test

[/et_pb_toggle][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]