Appendicectomie

Définition

L’appendicite est l’inflammation pathologique de votre appendice iléo-caecale.

L’appendice se situe à la base du caecum, c’est-à-dire sur le côté inférieur droit (en bas et à droite) de l’abdomen, mais sa longueur et position peut être variable. Elle peut remonter vers le foie, être en position postérieure (retro-caecale) ou au contraire aller vers le milieu du ventre.

La douleur de l’appendicite peut avoir une irradiation typique en commençant généralement autour de l’ombilic et en se déplaçant vers la fosse iliaque droite. L’intensité de la douleur augmente en général sur une période de 12 à 18 heures.

Cette douleur dans la fosse iliaque droite, c’est-à-dire en bas et à droite du ventre, peut s’associer à de la fièvre (aux alentours de 38°), des nausées ou des vomissements.

L’appendicite survient à tout âge mais le plus souvent chez les personnes jeunes avant 30 ans.

Le traitement standard est l’ablation chirurgicale de l’appendice.

L’appendicectomie est l’urgence chirurgicale la plus fréquente

Symptômes

Le diagnostic de l’appendicite est basé sur l’interrogatoire du patient et la clinique.

Signes et symptômes de l’appendicite :

  • Douleur
    • La douleur commence autour de l’ombilic, puis se déplace vers la fosse iliaque droite.
    • La douleur s’aggrave si vous toussez, marchez ou faites d’autres mouvements.
    • La douleur peut irradier dans le dos. Sensibilité à la palpation en appliquant une pression sur le coté droite de l’abdomen.
    • La douleur peut varier en fonction de la position de l’appendice et du terrain du patient.
    • Les jeunes enfants ou les femmes enceintes, en particulier, peuvent avoir des douleurs d’appendicite dans des lieux différents de l’abdomen.
  • Signe de gravité
    • Blumberg positive : Douleur vive à la décompression qui se produit lorsque vous appuyez la main en fosse iliaque droite et puis relâchez rapidement la pression.
  • Autres Symptômes
    • Fièvre.
    • Perte d’appetit.
    • Nausée Vomissement.
    • Arrêt du transit au gaz.
    • Constipation /Diarrhée.

Prendre un rendez-vous avec votre médecin si vous avez des signes ou des symptômes qui vous inquiètent.

Toute douleur abdominale si grave qu’elle vous rend incapable de rester assis ou de trouver une position confortable nécessite une attention médicale immédiate.

L’appendicite peut entraîner des complications graves : Une perforation de l’appendice peut causer un abcès ou une péritonite , infection grave généralisée de la cavité abdominale.

Diagnostic complémentaire

Parfois l’historique de vos signes et symptômes et un examen approfondi de votre abdomen ne suffisent pas à établir avec certitude le diagnostic d’appendicite.

Avant l’éventuelle appendicectomie des examens complémentaires sont nécessaires.

A noter :

  • Examens biologiques (prise de sang).
  • La prise de sang pourrait montrer un syndrome inflammatoire avec une élévation de globules blancs, dite hyperleucocytose, et de la CRP.
  • Parfois une échographie ou un CT scanner (TDM) permettent de confirmer l’existence d’une appendicite et exclure d’autres causes de la douleur.
  • Techniques d’imagerie.
Traitement chirurgical

Le traitement implique généralement une intervention chirurgicale, dite appendicectomie, dans le but d’enlever l’appendice enflammé.

L’appendicectomie est réalisée soit par voie mini invasive (cœlioscopie / laparoscopie) soit par chirurgie ouverte en utilisant une incision abdominale de 3-6 centimètres.

L’appendicectomie par laparoscopie implique 2 petites incisions cutanés (3 mm ou 5 mm ) plus l’incision pour la camera (10 mm).

L’appendice est disséqué et enlevé sous contrôle vidéo grâce à des instruments spéciaux.

En général, la chirurgie laparoscopique vous permet de récupérer plus rapidement et d’avoir un avantage esthétique (cicatrices limités).

Mais la chirurgie laparoscopique n’est pas possible dans tous les cas.

Si l’infection s’est propagée, si un abcès s’est formé, une appendicectomie par voie ouverte peut être nécessaire pour nettoyer la cavité abdominale.

Le choix d’un traitement médical antibiotique au long cours peut être nécessaire en fonction de votre situation : infection ancienne avec cloisonnement de la région cæcal (plastron appendiculaire), présence d’une plastron appendiculaire.

Le traitement antibiotique peut être associé à un drainage radiologique d’une possible collection en plaçant un tube de drainage à travers la peau et à une éventuelle chirurgie d’appendicectomie à distance (quelques semaines plus tard après contrôle de l’infection).

Convalescence après appendicectomie

Si votre appendicite était grave – abcès appendiculaire associé, peritonite generalisée – il faudra prendre plus de temps pour récupérer.

Si vous avez eu une appendicectomie ouverte, il faut limiter l’activité pour les 10 à 14 premiers jours après la chirurgie.

Si l’ appendicectomie a été faite par laparoscopie (cœlioscopie), vous limiterez votre activité seulement les 5 premiers jours après la chirurgie.

  • Évitez les activités physiques intenses au début.
  • Arrêt du sport pour deux à quatre semaines après la chirurgie.
  • Commencez par de promenades et puis augmentez lentement votre activité.
  • Comprimez votre abdomen lorsque vous toussez. Vous pouvez ressentir des douleurs lors de la toux, du rire ou d’autres mouvements.
  • Vous pouvez retourner au travail si vous vous sentez à la hauteur.
  • Demandez à votre médecin si vous pouvez revenir à vos activités normales.
  • Appelez votre médecin si vos médicaments contre la douleur ne sont pas efficaces.

 

Complications Appendicectomie

Complications générales (liées à toute chirurgie abdominale) :

  • Phlébite.
  • Embolie pulmonaire.
  • Hémorragie.
  • Infection au niveau de l’incision , de la sonde urinaire, d’une voie veineuse.
  • Occlusion et bride intra-péritonéale.

Conversion de la laparoscopie en chirurgie conventionnelle :

  • Rare (remaniements locaux , adhérences ,problème technique, péritonite généralisée)

Persistance d’une infection de la cavité abdominale :

  • La formation d’un abcès profond peut nécessiter un traitement complémentaire radiologique ou chirurgical.

 

Références Bibliographiques

  • Reference 1 : Test1
  • Reference 2 : Test
  • Reference 3 : Test
  • Reference 4 : Test
  • Reference 5 : Test
  • Reference 6 : Test
  • Reference 7 : Test
  • Reference 8 : Test
  • Reference 9 : Test
Share This