Kyste sacroccygien ou Sinus Pilonidal

Définition

Le Kyste sacro-coccygien ou sinus pilonidalis (KSC) est une pathologie fréquente : entre 0,5 et 1% de à la population.

Cette pathologie est déclenchée par l’accumulation de poils libres dans le sillon interfessier.

Le KSC a été appelle «jeep disease» pour la fréquence élevé chez les jeunes soldats américains pendant la 2éme guerre mondiale

La migration des poils dans le derme va provoquer une réaction à corps étranger et entraîner la formation d’un abcès.

On retrouve des cavités où communiquent les sinus pilonidaux avec leur orifices secondaires qui sont voussure sculptées qui peuvent produire des abcès de taille variable.

Cette maladie souvient après la puberté et touche principalement les hommes.

Symptômes

Deux modalités :

Abcès aigu :

Douleur violente et tuméfaction inter fessière à distance de l’anus et de la marge anale.

La caractéristique de la maladie est la présence – sous le sillon médian – d’un (ou plus) pertuis qu’on appelle fossette.

Inflammation Chronique :

Poussées inflammatoires douloureuses ou avec un écoulement louche ou purulent intermittent qui soulage les douleurs.

L’examen du bas du dos retrouve 1 ou plusieurs fossettes alignées sur le sillon interfessier.

Traitement Chirurgical

Le traitement chirurgical est simple toutefois il peut demander beaucoup de soins post-opératoires.

Nous utilisions la technique du marquage au bleu de méthylène (ou Indaco di Carminio) pour bien visualiser toutes les fistules (trajet de diffusion du kyste vers l’intérieur du corps) et toutes les ramifications de ce dernier.

Nous pratiquions généralement une ablation totale de la zone. La durée de cicatrisation, et donc de convalescence peut être longue car il n’est pas possible, ni conseillé, de refermer la plaie.

Phase Aiguë :

  • Drainage simple de l’abcès sous anesthésie générale.
  • Puis reprogrammer une nouvelle intervention à froid une fois l’inflammation disparue.

A noter :

  • Excision de l’ ensemble des orifices et leurs trajets en monobloc.
  • La plaie est laissé ouverte en cicatrisation dirigée.

 

VAC Thérapie après excision de Sinus Pilonidal

Cicatrisation rapide du kyste sacrococcygien.

Les soins après excision du kyste sont journaliers, souvent douloureux.

Les répercussions socio-économiques liées à l’arrêt de l’activité sont lourdes.

En cas de grande excision (sinus récidivant) nous étions depuis 2013 les précurseurs sur Montpellier dans l’utilisation de la VAC THÉRAPIE.

On retrouve suite des données en littérature médicale (bibliographie) qui démontrent une diminution du temps de cicatrisation avec les pansements aspiratifs appliqués pendant 2 semaines (étude randomisée).

En quoi consiste la VAC therapie ? Il s’agit d’une dépression (aspiration) de la plaie qui est réalisé à l’aide d’une mousse non adhérente.

Elle nécessite la location du moteur d’aspiration et la mise en place d’une forme d’hospitalisation à domicile.

LA VAC Thérapie :

  • Permet un environnement clos et humide propre à la cicatrisation.
  • Diminue le volume des plaies.
  • Elimine l’excès de sécrétion.
  • Stimule la formation de tissu de granulation.

 

Références Bibliographiques

  • Reference 1 : Test1
  • Reference 2 : Test
  • Reference 3 : Test
  • Reference 4 : Test
  • Reference 5 : Test
  • Reference 6 : Test
  • Reference 7 : Test
  • Reference 8 : Test
  • Reference 9 : Test
Share This