CONSEILS DIETETIQUES

Alimentation surpoids et obésité

Régime de préparation à la chirurgie bariatrique (low carb /keto + jeûne intermittent)

Un régime alimentaire ( pendant 4-8 semaines ) particulier est nécessaire avant votre intervention afin de perdre au moins 5-10 du poids initial.

Le but est diminuer – surtout en cas de by pass gastrique prévu – la graisse intra viscérale, le volume du foie gauche (et de l’éventuelle stéatose hépatique) et améliorer l’espace de travail du chirurgien en réduisant la durée opératoire et, potentiellement, la morbidité de l’acte.

Les moyens utilisés et décrits en littérature pour obtenir cette perte de poids sont variés.

Il peut s’agir d’un « régime encadré par un nutritionniste de l’équipe », d’un régime faible en calorie ou très faible en calorie (VLCD), plus ou moins accompagné d’activité physique (vélo,  natation, marche : 10 000 pas/jour…), régime low carb – cétogène / kéto associé au jeûne intermittent.

Le choix des modalités de la perte de poids est laissé aussi parfois au patient.

Nous sommes en train de compléter sur nos patients une étude prospective (qui doit encore publiée) dans le but d’évaluer la faisabilité et l’efficacité (perte attendue de 10 % du poids initial, régression volume hépatique) avec un régime de 6 semaines low carb strict associé à du jeûne intermittent.

Les résultats préliminaires sont très encourageants en accord avec la littérature.

Notre régime low carb est basé sur le large usage des légumes biologiques, de l’huile d’olive (graisse 75%), des protéines nobles (20% = poissons, œufs, yaourts) avec limitation des hydrates de carbone (sucres, fruits et féculents à 5%).

On demande d’éviter alcool, pain, pates, semoule, riz et pommes de terre pendant 4-6 semaines (mais pas pour toute la vie cela serait triste !) graisses (dont fromages, charcuterie, alcool etc…), les sucres et les viandes rouges.

Reférence Bibliographique :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17686662/
Weight loss before gastric bypass: feasibility and effect on postoperative weight loss and weight loss maintenance
Mohamed R Ali 1 Jeffrey B Monash, Robert A Casillas
Surg Obes Relat Dis Sep-Oct 2007;3(5):515-20. doi: 10.1016/j.soard.2007.05.002. Epub 2007 Aug 8.PMID: 17686662

Alimentation après Chirurgie Bariatrique

Régime post opératoire (Sleeve Gastrectomie , By Pass en Y ) pendant 4 semaines.

Les concepts de texture de la nourriture, quantité des repas, qualité des macro nutriments , environnement et chronologie alimentaire , hydratation et le fractionnement sont à considérer et respecter afin d’atteindre une perte de poids efficace et durable après chirurgie bariatrique.

L’alimentation est donc à texture liquide puis pâteuse et mixée pendant le première mois post opératoire afin d’éviter les vomissements et le stress mécanique sur les sutures.

La transition doit se faire lentement des liquides claires aux aliments mous.

Le rôle de la quantité est primordiale.

L’effet restrictif des techniques de chirurgie bariatrique (estomac à banane pour la sleeve gastrectomie ; « petite poche gastrique /réservoir » pour le by pass gastrique en y) oblige à réduire les prises alimentaires de façon considérable.

Le déficit calorique facilite la perte pondérale (à condition de contre-balancer la chute du métabolisme basale -modalité Eco- induite par la restriction de l’apport énergétique avec l’activité physique et l’effet hormonale de l alimentation low carb).

Notre conseil est celui d’ajuster la taille de votre vaisselle à cette réduction de la volumétrie des repas en utilisant des « Ramequins / des petits bols / des sous-tasses à café (cf. temoignage patiente)

 

 

 

On mange beaucoup moins mais on compense mangeant bien et mieux !

Il faut idéalement manger au calme et prendre son temps afin de garder un rapport «de plaisir» avec l’aliment qui doit nous nourrir en stimulant tous nos sens (rapport visuel, olfactif et gustatif).

Le rôle de la mastication est fondamentale selon les principes du docteur Horace Fletcher qui considérait que quelconque aliment devait être mastiqué au moins 32 fois (le nombre des dents de l’être humain) avant d’être avalé afin de favoriser la digestion et d’activer la satiété (qui normalement arrive 20 min après le début d’un repas).

Afin de manger lentement on vous conseille d’utiliser les «baguettes chinoises» et de vous servir de votre «main gauche» si vous êtes droitier.

Manger rapidement peut provoquer une sensation d’inconfort ou une véritable douleur jusqu’à déclencher des vomissements – dans la sleeve gastrectomie – ou bien un dumping syndrome – surtout dans le by pass gastrique en Y dû au passage direct et rapide du bol alimentaire du néo estomac à l’intestin grêle.

La Chronologie alimentaire est un facteur très important ! Il faudrait choisir une « fenêtre temporale alimentaire » de 8 heures -par exemple – dans laquelle prendre 2 -3 repas en réservant le reste de la journée à la bonne hydratation ( eau , the , tisane ) et au repos.

Cette conduite évite la dérive vers le recours au « grignotage récurrent et excessif » qui va engendrer l’échec ou la récidive à long terme après une chirurgie bariatrique.

Le patient doit pas manger tout le long de la journée !

La littérature montre aussi les bénéfices du jeûne intermittent et récurrent (intermittent fasting ; chronologie alimentaire réduite) sur le système immunitaire, le métabolisme lipidique, la résistance à l’insuline, l’état inflammatoire intestinale, la plasticité cérébrale.

L’hydratation est prioritaire afin de préserver le bon fonctionnement cellulaire, maintenir la filtration rénale, éviter la constipation et la formations de calculs/lithiases (urinaires et biliaires).

Selles dures et urines foncées sont des signes d’apport hydrique insuffisant.

Il faut boire en dehors des repas ; l’eau pétillante est proscrite !

La supplémentation en Vitamine est nécessaire La chirurgie bariatrique (by pass et sleeve) peut induire des carences nutritionnelles (atteintes neurologiques graves par carence en vitamine B1, par exemple, qui engendre des troubles de la mémoire et des troubles de l’équilibre pouvant être irréversibles ; anémie par carence de Fer, vit B9 et B12).

La dernière règle à suivre (the last but not least) est celle d’éviter les aliments déclencheurs de désagréments digestifs tel que diarrhées, crampes, ballonnements, vomissements ou de véritable dumping syndrome = boissons gazeuses et sucrés, aliments trop sucrés, excès de féculents, aliments glacés, fritures, dessert à la crème.

En résumé :

Alimentation à texture lisse , mixée , pâteuse pendant 3-4 semaines

Quelques exemples de Menus Semaine

Exemple : 5 jours avec 4 repas/j

Idée Menu Semaine

Exemple : Semaine type avec 4 repas /j

 Idée Menu Semaine

Exemple : Semaine type avec 4 repas /j

Idée Menu Semaine

Share This