Traitement Chirurgical

Traitement Chirurgical du Cancer du Rectum

 

La radiothérapie et la chimiothérapie sont parfois utilisées en complément et en préparation de la Chirurgie.
Le cancer colorectal nécessite une intervention de résection (retrait de la tumeur) dans presque tous les cas, pour une guérison complète.

La technique chirurgicale  standardisée a contribué à améliorer le taux de conservation de l’anus (95%) et à réduire le taux de récidive locale et les séquelles chirurgicales sexuelles  à type trouble de l’éjaculation et impuissance.

L’intervention consiste à libérer le colon gauche et à enlever le rectum avec la tumeur et les ganglions de voisinage.  Le colon gauche libéré est utilisé pour rétablir  (95 % des cas ) la continuité digestive en confectionnant une anastomose colo – rectale sans tension (suture du colon gauche sur le rectum ).

Cette technique est la résection antérieure du rectum avec ablation du mésorectum qui nous réalisons de principe par laparoscopie.

Le mésorectum est un tissu graisseux qui entoure le rectum et contient des ganglions. Il est délimité  par une aponévrose, le fascia recti.

Il est très clairement prouvé que l’ablation complète du mésorectum (TME), avec un fascia recti non rompu diminue le risque de rechute locale. La qualité du geste chirurgical dépend de l’expérience du chirurgien en cancérologie et laparoscopie.

Risque de Stomie après résection antérieure du rectum

Grâce aux progrès techniques, moins de 5% de tous les patients opérés de résection du cancer colorectal ont besoin d’une amputation abdomino-périnéale avec pose de colostomie définitive.

Lorsqu’il n’est pas possible de préserver le sphincter anal, le geste chirurgical comprend une exérèse du rectum, de l’anus et de son sphincter(c’est l’ amputation périnéale)  et la pose d’une colostomie définitive (intervention de Miles).

Une stomie est l’abouchement d’un segment de l’intestin (colon >> colostomie ; iléon >> iléostomie) à la peau de l’abdomen latéralement à l’ombilic (gauche ou à droite). L’orifice de la stomie constitue l’anus artificiel.
Il permet le recueil dans une poche des matières fécales dont l’évacuation n’est plus contrôlée par le sphincter de l’anus naturel.

La stomie associée à une résection de cancer du rectum est temporaire : il s’agit le plus souvent d’une iléostomie.
Elle sera ensuite fermée, après avoir vérifié par contrôle radiologique la bonne cicatrisation de la suture digestive (opacification sans fuites au niveau de l’anastomose colorectale ).

La fermeture de la stomie par abord local est effectuée classiquement 6 semaines après la résection du rectum. Une fermeture précoce à j 10 , au cours de la même hospitalisation , est parfois envisageable. Néanmoins, cette stomie peut être définitive si elle est réalisée dans le cadre d’un cancer très bas situé et ne permettant pas de sauver le sphincter (colostomie définitive associé à amputation du rectum).