Complications

Complications

 

Complications lors de la pose du PAC

  • Hématome ou Ecchymose au niveau du cou et/ou sur le trajet sous cutané du cathéter.
  • Dyspnée  difficulté respiratoire due à la présence d’air dans plèvre avec collapsus du poumon ? Pneumothorax .
  • L’évacuation du pneumothorax par une aiguille ou un drain peut nécessaire.
  • Infection locale avec fièvre et frissons .
  • Phlébite avec gonflement du bras ou du cou
  • rinçage abondant avant et après chaque traitement + héparinisation

 

Gestion du port à cath

  • Extravasation : le produit passe à coté de la chambre?  possible réaction nécrotique, surtout en cas de chimio.
  • Il faut tout de suite aspirer le point d’injection, c’est une urgence thérapeutique.
  • retournement de la chambre implantable : il faudra re positionner le boitier sous anesthesie locale
  • Chambre implantable bouchée par un caillot : protocole Urokinase ( consultation chirurgicale)
  • Infection tardive sur PAC
  • Les signes locaux sont inconstants ( fièvre et une inflammation au niveau de la chambre ).
  • On observe souvent une décharge de température, même parfois 20 minutes après l’injection.
  • Le choix de l’antibiotique dépend des hémocultures comparatives ( repérer le germe ) dans le PAC, mais aussi en périphérique, pour
  • savoir si l’infection est générale ou locale.
  • L’antibiothérapie dure  environ 2 semaines mais dans 65 % des cas, l’ablation du PAC est nécessaire